dernier bouquet novembre 2020

Ce bouquet je l'ai depuis 15 jours et je le soigne du mieux que je peux car ce sera sans doute le dernier qui ornera ma table durant ce 2e confinement. Je l'ai acheté sur le marché, là où en automne et en hiver je me fournis en fleurs coupées: de petits bouquets de quelques euros pour égayer le salon. 

Et puis cette semaine, le fleuriste, dépité, n'a pas eu l'autorisation d'ouvrir son stand. Produit non qualifié d'essentiel. Sans doute. Et portant le beau est essentiel à la vie. C'est dans le beau que nous nous réfugions pour apaiser nos chagrins. Je n'arrive pas à comprendre ces décisions prises à l'emporte-pièce par des gens qui souvent n'ont plus de lien avec la vie réelle.