A la Galerie The Breeder d’Athènes : exposition de Lena Kitsopoulo

intitulée "Beetween my legs" jusqu’au 20 Février 2020.

IMG_20191219_103057

Lena Kitsopoulo est une artiste polymorphe qui se définit elle-même comme une « ninja autodidacte » sorte d'animal hybride qui porterait sous sa carapace l’art de la scène, le chant, la peinture, la scuplture.

Les personnages qu’elle met en scène sur  ses toiles de grand format  sont  laids, grimaçants, glabres,  comme pour  conjurer  la vieillesse et la déchéance.  [Elle est née en 1971].

IMG_20191219_103242

Lena Kitsopoulo n’hésite pas à peindre ses propres  fantasmes où transparait sa transexualité mentale dominée par la masculinité au milieu d’un chaos euphorique proche de la pornographie.

Elle déclare ne pas avoir peur de mourir et exprime un fort désir de liberté absolue, y compris dans les excès. Elle inclut donc les paquets de cigarettes qu’elle fume dans des fresques barbouillées de rouge qui donnent à celles-ci un air de « Grand Guignol ».

IMG_20191218_190347IMG_20191218_190402

  Inutile, devant  le travail de Lena Kitsopoulo, de chercher à rencontrer  le  beau, le  doux ou le « bienveillant ».  Vous serez face à une vision du monde sans concessions, blasphématoire, au contraire de toute hypocrisie. On en ressort un peu sonné[e],proche du K.O. 

 

IMG_20191219_103150