La fondation NEON présente au Musée Cycladique d'Athènes jusqu'au 15 Mars 2020 une exposition consacrée à Lynda Benglis – artiste américaine d’origine grecque née en Lousiane, qui ne cesse depuis 50 ans de bousculer les codes de l’art de la sculpture dominé par les hommes.

Cette exposition rassemble 36 œuvres au travers d’un demi siècle,  sous le titre:

«  In the Realm of senses »  - «  « Au royaume des sens » ce qui résume le travail de Lynda Benglis et son rapport à la matière qu'elle tord, presse, scarifie, ponce, équarrit comme une peau  – latex, mousse polyuréthane, résine, zinc, bronze, aluminium,  marbre, céramique  feuille d’or,papier.

céramique

Lynda Benglis  s’inspire de la Grèce antique avec ses "victoires de Samothrace" -

  « Fancy Work «  [1979] figées dans la dorures ou le métal,  un «  Minotaure »  projeté contre un mur  en larges coulures de résine métallisé et des draperies de métal ou de papier recouvert de feuille d’or, soigneusement plissées puis torsadées par les mains énergiques de l’artiste à qui aucune matière ne résiste.

drapé 2travail métallique

sculpture métallique

 

drapé métal 1drapé papier feuille d'or

Sa  natale Louisiane est aussi source d’inspiration avec des œuvres en papier coloré,  légères,  montées sur fil de fer qui s’opposent à son travail totémique sur la résine, figé, cloqué.

papier et film brilliantpapier

travail résine détail 1

Les fontaines torsadées de cire couleur bronze [1969]  illustrent le  travail sur la matière cher  à Lynda Benglis, Sans doute provocante, pas toujours esthétique, mais lumineuse à l'image de ses «  Grâces » qui s’érigent vers le ciel en statues de lumière.

sculpture entrée muséesculptures dans le miroir

Cette rétrospective a pour mérite de nous faire découvrir cette artiste bien plus connue en Amérique qu’en Europe,  au travers de  l’évolution de son travail  au fil des époques et de ses sources d’inspiration multiples.