Jeudi 10 Janvier Florence NAU lors de sa soirée-vernissage au "Théâtre Dyonissos et Apollon" nous invitait à converser avec les Saints et les Dieux  de la mythologie qu’elle a fait re-naître de sa pétillante imagination et du bout de ses doigts experts.

Dieu et deesse

Les dieux et desses

 

 

Le public peut se promener à sa guise  sur la petite scène traversée de cour à jardin  et de jardin à cour,  d’un fragment de l’Olympe drapée  de rideaux noirs.  Au lointain, surgissent des statues comme autant de  personnages  échappés d’un cabaret.

Apollon

La beauté figée dans le marbre blanc  d’Aphrodite se transforme en une  sensuelle  « Lovamour », l’imposant Apollon Greco-Romain  et d’autres Dieux mythologiques se couvrent  de paillettes inventées à partir des trouvailles de  l’artiste  :  petits cailloux, perles, boutons,  coquillages, bagues de cigares .

Saint Sébastien - le travesti-  offre comme une provocation son corps clouté et  ses seins proéminents  pour un ultime sacrifice théâtral – entre comédie et tragédie. 

Saint Sebastien

Quant on descend de scène, côté public, on revient sur terre avec  des œuvres alignées et accrochées au mur. Du cabaret nous passons en quelques pas à l’ambiance d’une  galerie  traditionnelle.

 Du théâtre nous passons à l’écriture et de l’écriture à cet art domestique qu’est la couture.

 Les lettres de  poèmes entiers sont tracées une à une sur de minuscules fragments de nacre cousus sur des tissus.

 Plus loin on découvre  des tableaux faits uniquement avec les déchets de notre quotidien : canettes de bière, jouets minuscules, capsules de café….

Un joli moment de poésie entre hier et aujourd’hui, sans nostalgie ni rigidité, juste quelque chose de contemporain, de vivant et de magique, une croisée de chemins entre les arts plastiques et les arts de la scène.   

On peut visiter cette exposition uniquement sur rendez-vous en contactant l'artiste  jusqu'au 18 Janvier 2019.