La ville d’Athènes, en ouvrant son “food market” sur la Place de la Mairie la semaine dernière se met au diapason du « fooding » international.

Le "fooding" n'est autre qu'un néologisme inventé par un critique gatronomique français dans les années 2000. Ce n'est, ni plus ni moins, que la contraction des mots anglais « food »[ nourriture]  et « feeling»[sentiment] pour désigner une cuisine internationale dont les codes gastronomiques auraient été cassés.

entree

 

La cuisine anglo-saxonne étant à la gastronomie ce que les œufs de lump sont au caviar, on se demande pourquoi choisir ce barbarisme anglo-américain pour désigner un courant culinaire ?

Le fooding comprend plusieurs catégories dont : la « street food » [cuisine des rues] avec ses «  food trucks » [ camions restaurant] qui auraient pu s’appeler aussi « cuisine roulante » ou  «  cuisine nomade », mais ça n'aurait pas été dans le ton. 

Au "Food Market" [Marché de la Nourriture"} d'Athènes, on pouvait trouver:

- De la nourriture de la mer [sea food], de la cuisine sud-américaines [tacos et chocolat, de la cuisine française [ soupes], des burgers traditionnels et d’autres plus élégants à l’agneau ou au tournedos, un barbecue,  un stand de « trahana » {spécialité grecque de blé concassé, cuit au lait de vache ou de chèvre et séché jusqu’à ce qu’il devienne dur que l’on met dans les soupes], une friterie comme dans le ch’nord, un stand de « fish and chips » comme à Londres  avec le soleil en plus  et bien entendu il y avait un bar à vins et un autre à cocktails.

Le tout servi dans des barquettes en carton avec couverts et  gobelets en plastique.

sea foodche cuisine sud americainepolly magoofood mafiabarbecuetraxanasfriteriebar a cocktailsseven foods sins

  

 L’ambiance était assurée par le "camion à musique" [music truck].

music truck

 

Est-ce que ça cassait les codes, la baraque ou trois pattes à un canard ? En tous cas c'était loin de la frénésie populaire des fêtes foraines. Il n'y en avait ni l'odeur sucrée des pralines ni celle de la barbe à papa et encore moins le charivaris des auto-tamponneuses. On déjeunait en famille, sagement assis sur des chaises de couleur. Ambiance urbaine assurée.  

table en famille

 Je  suis repartie avec un burger à l’agneau et un pot de porc fumé – mariné au whisky et au chutney. La dégustation, ce sera pour  plus tard.

 

warehouse bocaux mousses et chutneys